© 2017 by André Boileau. Proudly created with Wix.com

Photographier, c’est graver la lumière.

L’obsession du souvenir, ou plutôt, la peur de l’oubli, est souvent ce qui nous pousse à venir au tout premier déclenchement.

Admirer la manière dont la lumière tombe sur un objet, une montagne, un arbre.

Vouloir garder cette beauté pour toujours, et s’en emparer.

Et, chaque fois qu’on retombera sur cette photographie, se rappeler du moment juste avant et du moment juste après, de la musique qui l’accompagnait, des odeurs qui nous entouraient, de notre état d’esprit à ce moment précis.

Paysage